Fait : Exploitation forestière non autorisée dans les forêts du domaine national

Localités : Mabenanga et ses environs, arrondissements de Lokoundjé

Date de soumission/Destinataire(s) : 20 déc. 2016au Délégué régional des forêts et de la faune du Sud

Recommandations

La mission d’OIE a recommandé au Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF) de commettre s’il le juge opportun une mission de la Brigade Régionale de Contrôle (BRC) en vue de contrôler les opérations d’exploitation forestière menée par sieur BEDOUNG Joseph et ses complices sous l’étiquette de la Société des Bois d’Afrique Centrale (SBAC) dans les terrains titrés par les collectivités Saguieguie et de suspendre ses activités d’exploitation forestière sur l’étendue du territoire.

Actions de l’autorité/entreprise : Descente des contrôleurs de la BRC

Auteur(s) du rapport : Centre pour le Développement Local Alternatif (CEDLA)

Ref. du rapport Réf : 001/RO-SNOIE/CeDLA/122016 du 30 novembre au 04 décembre 2016

Résumé du rapport : En date du 15 novembre2016, le Centre pour le Développement Local Alternatif (CEDLA) a reçu d’un conseiller municipal de la commune de Lokoundjé, une dénonciation selon laquelle la Société des Bois d’Afrique Centrale (SBAC) serait en train de profiter de sa vente de coupe pour étendre ses activités hors limites de son titre dans les terrains d’un propriétaire détenteur du titre foncier numéro 8481 du livre foncier de l’Océan Vol 43 F0 24 appartenant à la collectivité Saguieguie du village Mabenanga et ses environs. L’équipe technique de CEDLA a effectué du 30 novembre au 04 décembre 2016 une mission d’Observation Indépendante Externe (OIE) pour observer, collecter et documenter les faits qui seraient constitutifs d’activités d’exploitation forestière illicites. Au terme des investigations, les faits suivant ont été observés :

A Edoungangomo.

- L’existence d’un ancien parc à bois contenant, sept (07) coursons non marqués dont trois (03) de Tali et quatre (04) d’Azobé ;

- La présence d’un lot de débité d’Atui abandonné.

A Mabenanga

- L’existence d’un parc à bois non numéroté avec un total d’environ vingt-six (26) billes de bois non traités;

- La présence d’un bulldozer entrain de débarder le bois ;

- L’existence d’une piste de débardage ouverte (NM) ;

- Cinq (05) souches d’arbres divers à savoir, un (1) Tali, deux (2) Azobé, un (1) Padouck et un (1) Ovincole (NM) ;

Les faits observés pendant cette mission laissent penser que ces activités ne sont pas le fait de la Société des Bois d’Afrique Centrale (SBAC) mais plutôt, de BEDOUNG Joseph, auteur de cette exploitation forestière non autorisée dans le domaine national.

Télécharger le rapport ici

Video

Membres actuels

Nombre de visite